Outils du site

univers:ryzom:log:1ere_rencontre_giasuki_haokan

Première rencontre entre Gia'Suki et Haokan ; et ce qui a suivi au bar

Une version romancée est disponible ici.

Au Grand Tunnel Rocailleux

Giasuki crie : OOOOHHHHHHÉÉÉÉÉÉÉÉ!
Giasuki crie : ÉCHHHOOOOOOOOO
Giasuki dit : Haha
Giasuki dit : Trop cool.
Haokan songe que sa méditation est finie
Giasuki crie : FAKUANG SI T'ES A QUELQUE PAR JE T'EMMERDE!
Haokan sursaute
Giasuki crie : SALE TRONCHE DE CAKE À GOO!
Giasuki éclate de rire.
Vous criez : Jia ? Tu as dit Fakuang ?
Giasuki sursaute.
Giasuki dit : Oh mais tu sors d'où toi!?
Haokan regarde l'étrange zoraie avec méfiance
Giasuki dit : T'étais embusqué?
Haokan dit : J'étais juste au dessus.
Giasuki dit : Tu me surveilles?
Haokan dit : Heu, non
Giasuki dit : Mensonge, qui t'envoie!?
Haokan dit : Qui??? Quoi ?
Giasuki attrape Haokan par le col: allez crache le morceau!
Haokan repousse Giasuki : hé !
Haokan dit : Bas les pattes !
Haokan dit : Je ne te surveillais pas
Haokan dit : je ne sais même pas qui tu es
Giasuki donne deux taloches à Haokan: T'es un nainspion je le sais!
Giasuki dit : Bah pourquoi t'es là alors?\!
Haokan enfile son casque et se prépare à répondre plus violemment à la prochaine aggression
Giasuki dit : Tu veux que je me foute en rogne! Parce qu'elle me fait pas peur ta hachette naine!
Haokan dit : Je méditais. Mais ça ne semble pas être le bon moment pour ça.
Giasuki dit : Méditer? Mais pourquoi?
Haokan dit : Et si tu veux te battre, ça va mal finir !
Giasuki dit : A quoi ça sert de faire ça?!
Haokan dit : De… de méditer ? ça fait passer le temps
Giasuki grogne sont envie d'en découdre: sans blague.
Giasuki dit : Tu es fort?
Giasuki dit : Parce que moi je le suis, alors méfie toi!
Giasuki dit : Enfin forte, pas fort…t'a compris ce que j'ai voulu dire.
Haokan inspire pour garder son calme
Giasuki dit : Là!
Giasuki dit : Non mais sans blague, tu ne me suivais pas?
Haokan dit : Tu as vraiment envie de te battre comme ça ? Je ne t'ai rien fait.
Haokan dit : Et je ne sais même pas qui tu es, pourquoi je te suivrais ?
Giasuki dit : Bah ça dépend! Je sais toujours pas qui t'es moi non plus et si tu me suis!
Giasuki dit : Du coup c'est flippant, mets-toi un peu à ma place.
Haokan dit : Je suis Haokan Sen-Siang.
Haokan dit : Et toi ?
Giasuki dit : Ah? Ohhh c'est trop mignon comme nom.
Haokan se demande si elle se moque de lui
Giasuki enlève son casque: Je suis Gia'suki, j'ai plus de nom de famille. Leader des Antekamis Kaze.
Giasuki passe sa main sur les cicatrices de son masque.
Haokan recule, visiblement effrayé : les antekamis kaze ?
Haokan dit : Impossible ! ils sont tous morts ou emprisonnés !
Giasuki dit : Bon tu es peut-être pas un espion.
Haokan est horrifié par le masque de Giasuki
Giasuki dit : Emprisonnés oui beaucoup enfin presque tous.
Giasuki dit : On a pas eu de chance la dernière fois, la Théocratie à fait une sacrée purge.
Haokan dit : Pas assez, visiblement
Haokan resserre le poing sur sa hache, essayant d'arrêter de trembler
Giasuki dit : Bah les plus forts survivent dans ce monde débile, c'est pas moi qui fixe les règles.
Giasuki dit : Hé ça va? T'as pas l'air bien.
Giasuki dit : Est-ce que tu veux un cookie?
Haokan dit : Ça va pas le masque ?
Haokan dit : Je ne vais rien accepter de toi
Giasuki dit : T'as trop médité là, tu te laisse crever de faim, t'es tout maigre c'est un scandale.
Giasuki dit : Comme tu veux.
Giasuki croque le cookie.
Haokan ne semble pas dans son état normal
Haokan dit : Je devrais t'arrêter et t'amener en prison !
Giasuki dit : Je ne me lasse jamais des cookies, on m'a dit que ça se voyait mais je sais pas ce qu'ils veulent dire.
Giasuki dit : Ah? Bah voilà je savais bien que t'étais un espion.
Haokan dit : Je ne suis pas un espion. Je suis…
Haokan hésite
Giasuki dit : T'aurais dû le dire dès le début, on aurait gagné du temps.
Haokan dit : Toub.
Giasuki dit : Ah mais je sais.
Haokan dit : Qui je suis importe peu.
Giasuki dit : En fait t'es un kamiste.
Haokan dit : Et yui, je suis kamiste.
Giasuki dit : Wow, comment je suis trop contente.
Haokan dit : Béni de Ma-duk et façonné pour lutter contre les abominations dans ton genre.
Giasuki dit : C'est dur d'en croiser dans la nature, sont toujours tous planquer dans les cités.
Giasuki éclate de rire: béni en plus, je vais craquer tellement c'est mignon!
Haokan sert les dents
Giasuki dit : Et en passant, c'est pas très gentils de me traiter de machination.
Giasuki dit : Je croyais qu'on était tous un à travers Ma'Duk et tout et tout?
Haokan dit : Jamais entendu parler de ça
Haokan dit : J'ai juste écouté les passages où on parle de lutter contre la goo et ceux qui la répande
Giasuki dit : Ben voyons, et tu te prétends kamiste? Wow, on est loin de l'Éveillé Riku et les autres là.
Haokan dit : Je ne suis pas un éveillé. Je suis un guerrier.
Giasuki dit : Ah bah ça explique tout, et tant mieux. Leur baratin me donne aussi mal à la tête.
Giasuki dit : On a ça en commun on dirait.
Haokan dit : C'est…
Haokan se dit qu'ils ont plus que ça en commun et évite donc de dire un mensonge
Giasuki dit : Ça doit être dur.
Haokan dit : Renonce à tes pratiques impies. Je n'ai pas envie de te tuer, en fait.
Giasuki dit : D'être toi.
Haokan dit : Tu n'as pas idée…
Haokan sent la rage monter doucement
Giasuki dit : Non écoute, je me suis battue pour ma liberté, je ne vais pas abandonner maintenant.
Giasuki dit : Moi aussi curieusement j'ai pas envie de te tabasser.
Giasuki dit : C'est rare que ça arrive.
Giasuki dit : Par contre faut quand même que je sache à quoi m'attendre si je te recroise.
Giasuki dit : Alors je vais te rassurer. Fais simplement comme les autres cons t'on enseigner et bats-toi.
Haokan dit : Je… je finirais par te tuer. Tu fais partie des gens qui accompagnaient Fakuang et Krokwai, hein ?
Giasuki dit : Comme ça on sera moins à cran et ça ira mieux.
Giasuki dit : Quoi? Non c'est eux qui m'accompagnait, pas le contarire.
Giasuki dit : Faut pas déconner, j'ai toujours été le cerveau et les muscles.
Haokan dit : Vraiment ?
Giasuki remet son casque.
Haokan dit : Ma mère ne m'a jamais parlé de toi… tu devais être insignifiante
Giasuki dit : Peut-être que moi je la connais.
Haokan dit : Probable
Giasuki dit : Et qu'elle a pas envie de penser à moi sous peine de faire des cauchemars.
Haokan dit : Et tu ne l’ennuiera pas.
Giasuki dit : Ah elle est encore en vie?

S'ensuit un moment de courte violence inévitable, alors qu'Haokan se décide enfin à planter sa hache dans l'Antekamie, que cette dernière décide de répondre en écrasant sa grosse masse (l'arme, pas elle-même) sur le Kamiste, et qu'une mêlée un peu confuse a lieu. Quelques instants plus tard, la zoraïe est à terre, le zoraïe la dominant, même pas si abimé que ça.

Haokan regarde Giasuki, tremblant à nouveau
Haokan dit : C'est ça, une terrible antekami ?
Giasuki n'entends et ne voit plus rien.
Haokan s'asseoit à côté, enlève son casque et regarde son ennemie agoniser
Haokan dit : Je devrais te mener en prison…

Haokan enfile ses amplificateurs et soigne l'Antekami, juste assez pour qu'elle cesse d'agoniser.

Giasuki est secouée.
Haokan a des larmes qui coulent le long de son masque
Giasuki dit : Gné, qu'est-ce qui se passe, j'ai gagné?
Haokan dit : Vas-t-en. Je ne veux plus te revoir.
Haokan dit : La prochaine fois, tu iras rejoindre les autres à Min Cho.
Giasuki dit : On dirait que non. J'ai encore des progrès à faire…
Haokan reprends ses armes, au cas où
Giasuki dit : Non, la prochaine fois, tu ne me verras pas.
Giasuki dit : T'es fort en tout cas, je te donne au moins ça.
Giasuki dit : C'est dommage.
Haokan dit : Yui. Assez pour toi, pour ta tribu, pour la Kuilde et pour quelques autres ragus.
Giasuki dit : N'exagérons rien.
Giasuki dit : Haokan.
Haokan frémit
Giasuki pose un cookie emballé dans un linge. Tiens c'est pour toi, si un jour t'en a marre du grand mensonge.
Haokan regarde le cookie, une drôle d'expression sur le masque
Haokan dit : J'ai déjà assez de Vide en moi sans avoir besoin de ta drogue.
Giasuki dit : Au revoir beau masque immaculé.
Giasuki dit : Tu m'en diras tant.
Haokan regarde le cookie, déballant le linge
Haokan dit : Malédiction.
Haokan le ramasse, bien décidé à l'envoyer dans la goo

Haokan sort de quoi se téléporter.

Se réfugier au bar

Je suppose qu'Haokan, après une bonne crise de nerf et du lancer de gookie dans la goo, est allé chercher refuge là où il pouvait imaginer un peu de sécurité : Fairhaven. À la fois parce que la ville est fréquenté, qu'il est citoyen tryker et commence à se faire à cette idée, mais aussi parce que c'est là que sa guilde a ses locaux. Et puis, parfois, au bar, il y a certaines personnes qu'il aime bien. À ce moment, ce dont il avait le plus besoin, c'était de visages familiers…

Le réconfort de Krill

Vous êtes à la Fourche du Bon Marché.
Krill dit : 'doy Ba'Naer Liffan !
Krill dit : O ba byrh, pacty
Krill agite gaiement sa bouteille pour saluer Haokan : 'doy
Haokan salue Krill
Haokan parait secoué et a même une choppe de bhyr à la main
Krill regarde la chope de byrh : Euh… C'est pour moi ? Ou t'es malade ?
Haokan dit : Je… je me suis dit qu'il fallait que je réessaye
Krill dit : T'as bien raison ! Une marque de sagesse, ça !
Haokan dit : Mais c'est toujours aussi… enfin j'aime toujours pas
Krill dit : Pffff….
Haokan tend sa choppe à Krill : si tu veux la finir… j'ai pris qu'une gorgée
Krill tend la main : Faut pas laisser perdre
Krill sirote la byrh : Ben quoi ? Elle est tout à fait correcte !
Haokan dit : Probablement
Krill lorgne le grand bleu
Krill dit : T'es malade ? T'as pas l'air dans ton assiette
Krill rigole dans ses couettes : Ou dans ta tasse de chaï…
Haokan dit : J'ai… j'ai fait une drôle de rencontre.
Krill dit : Ma-Duk ? Jena ?
Haokan passe la main sur son masque
Haokan dit : J'ai fait ce qu'il fallait… je crois…
Haokan dit : Né, pas quelque chose… comme ça
Krill finit la byrh d'Haokan
Haokan dit : Je ne pense pas que Ma-Duk ou Jena vont s'intéresser à moi
Krill se demande si elle a envie d'entendre l'histoire. Ça risque d'être encore une histoire zoraïe sans vraie conclulsion
Krill dit : Pfff… Encore ton histoire de Vide ? Arrête avec ça, c'est pas rigolo
Haokan baisse les yeux : guzu
Krill ouvre une nouvelle byrh
Krill est un peu embêtée, le grand bleu a l'air malheureux
Krill dit : Du coup… T'as rencontré qui ? Ou quoi ?
Haokan dit : Une … une zoraie. dans la Jungle.
Haokan dit : Une avec un masque mutilé.
Haokan frissonne en repensant à l'homine
Haokan dit : Je l'ai tué.
Krill sirote sa byrh
Krill dit : Et ? Les Puissances l'ont ramenée ?
Haokan hésite
Haokan dit : Né.
Haokan dit : Je… je l'ai relevé après.
Krill dit : Et ? C'est quoi le problème ? C'est pas interdit par Ma-Duk que je sache
Haokan semble hanté
Haokan dit : De tuer des antekamis ? Né, c'est même recommandé
Haokan dit : Les relever, probablement moins.
Krill dit : Oui… Bon… C'est pas comme s'ils avaient pas leurs propres moyens de revenir
Krill ne voit toujours pas le problème
Haokan dit : Ouais… je sais…
Haokan dit : La Karavan les aide
Haokan dit : C'est la meilleure preuve qu'elle est maléfique, d'ailleurs
Krill dit : Oui… Bon… Si tu veux…
Krill dit : Mais donc ?
Haokan dit : donc quoi ?
Krill dit : Pourquoi tu fais cette tête là ?
Krill dit : Parce que t'as relevé une Antekami ? C'est bon, Ma-Duk te pardonnera, va
Haokan hésite encore, avant de se décider
Haokan dit : cette homine, c'était pas n'importe quelle antekamie
Haokan dit : c'était la cheffe d'un petit groupe dont je croyais tous les membres morts ou en prison
Haokan dit : les antekamis kaze
Krill fronce les sourcils, le nez dans sa byrh : C'est un nom qui me dit quelque chose
Haokan dit : une troupe de dégénérés, de bandits, de malades mentaux et de drogués.
Krill ne trouve pas cette définition suffisamment exclusive pour retrouver à qui ça correspond
Haokan dit : Mais visiblement il en reste
Haokan dit : je sais que mon devoir est de les pourchasser et de les mener devant la justice zoraie
Haokan serre ses poings
Haokan murmure : Krill, le souci… c'est que je voulais juste m'asseoir et parler avec elle
Haokan dit : Qu'elle me raconte…
Haokan dit : qu'elle me dise comment c'était, pour de vrai, chez les antekamis.
Krill en est à sa sixième ou septième byrh : C'est plutôt ouvert comme position, je trouve
Haokan met ses mains sur son masque
Krill dit : De ne pas condamner quelqu'un, comme ça, sur des trucs qui se sont passés y'a des années
Haokan dit : Je ne dois pas être ouvert ! je dois les pourchasser et les détruire !
Krill dit : T'as dit que tu devais la traduire devant la justice zoraïe… C'est pas la destruction, ça
Haokan dit : Comment je vais pouvoir regarder ma mère en face après ça !
Krill dit : Enfin… Si je me souviens bien du laï-le ban que je me suis coltinée comme interprète
Krill dit : Ta mère ?
Krill dit : Mais qu'est-ce que ta mère vient faire dans l'histoire ?
Haokan dit : C'est…
Haokan dit : Un Lai-le ban qui n'a jamais été fait.
Krill dit : T'es un grand homin, tu sais. T'es pas obligé de lui raconter toutes tes journées
Haokan semble vraiment secoué
Krill cherche dans sa mémoire
Krill dit : C'était quoi les commandements de l'autre jour ?
Krill dit : Faut éviter les excès ? Un truc comme ça ?
Krill sait que ce n'est pas un commandement du Grand Glouglou, ça
Krill dit : Alors tu commences par te calmer
Haokan dit : Mais les antekamis sont un excès. Ils détruisent le monde.
Krill dit : Je sais pas. La Théocratie ne les a pas encore virés
Krill dit : Ou détruits
Krill dit : Donc ils ne doivent pas être trop excessifs
Haokan dit : C'est… je ne sais pas.
Haokan dit : Ils ne sont pas facile à détruire.
Haokan dit : Enfin certains meurent vite
Krill va faire une réserve de byrh, la soirée promet d'être longue
Haokan dit : mais ceux qui survivent, ils sont indestructibles ou presque
Haokan se commande un grand sirop
Krill dit : Donc tu devrais faire le boulot que la Théocratie ne fait pas
Krill dit : Ou n'arrive pas à faire
Haokan dit : Yui ?
Krill dit : Alors qu'en plus, tu habites dans les Lacs, je te rappelle
Haokan dit : Yu..? oy.
Krill marmonne : Même si tu ne bois pas de byr
Haokan dit : Je suis tryker pour la Lune.
Krill se tape la tête contre sa chope vide : C'est pas possible !
Haokan grimace : ceci dit j'aurais pris n'importe quelle excuse pour ne pas devenir Initié
Krill dit : Règle du bonheur numéro 1, ou premier commandement de la Krevette : On ne prend pas de responsabilité si on peut l'éviter !
Krill dit : T'es pas responsable des Antekami !
Krill dit : Ou des Antekami Kaze !
Haokan sursaute
Haokan dit : Né ! Enfin…
Krill dit : Y'a pas de Enfin
Haokan dit : J'ai mon rôle à jouer pour ramener l'équilibre.
Krill dit : C'est quel commandement de Ma-Duk, ça ?
Haokan sourit : soyez l'ennemi de l'excès
Haokan dit : Les antekamis sont un excès à combattre
Krill dit : Tu veux dire que pour contrer un excès, il faut un excès inverse ?
Krill dit : Ça me paraît pas très compatible, ça
Haokan dit : Peut-être… au delà de ces commandements, le kamisme enseigne à chercher un équilibre naturel et à l'entretenir
Haokan dit : quand il y a un grand déséquilibre déjà en cours, il faut une force aussi grande en sens inverse pour revenir à un état stable
Haokan se rassénère en revenant à la théologie kamiste
Krill dit : Et donc un excès dans l'autre sens…
Krill marmonne dans ses couettes : Bande d'hypocrites
Haokan dit : C'est eux qui ont commencé !
Krill éclate de rire
Haokan hésite : je crois.
Krill dit : J'ai connu des enfants trykers qui disaient ça quand ils faisaient une bêtise
Krill pose sa byrh avant de la renverser, tellement elle rigole
Haokan sourit, contaminé par l'hilarité de Krill
Krill essaie de retrouver son calme, mais a du mal vu qu'elle imagine à chaque fois Haokan en gamin tryker
Haokan avale son sirop, se remettant peu à peu de son désarroi

L'arrivée de l'Ambassadeur

Krill agite gaiement sa bouteille pour saluer Nilstilar : 'doy
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Krill.
Haokan fait une révérence des plus courtoises à Nilstilar.
Nilstilar dit : An-Nair, mes hommages…
Haokan semble toujours un peu secoué, mais semble s'être un peu repris
Nilstilar dit : Haokan Kito, mon respect.
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Haokan.
Krill dit : Hommages ? Eh !
Haokan dit : Ser Ambassadeur… c'est un grand plaisir de vous voir ce soir
Krill dit : Et faites gaffe au tonneau, n'allez pas y mettre le feu !
Krill dit : C'est de la byrh de Ba', ça. Pas de Lorlyn
Nilstilar dit : Hem… J'aurais du dire hominages, sil.
Krill se demande si le marquis se moque d'elle. Bon, ça serait de bonne guerre
Nilstilar dit : Je vais essayer, An-Nair, de ne pas vous priver de byrh :-)
Krill dit : Grytt
Haokan cherche ce que peut être un hominage
Krill dit : Et je vais essayer de finir le tonneau rapidement, comme ça il n'y aura plus de risque
Haokan semble s'apaiser en regardant Nilstilar faire son feu
Nilstilar dit : Est-ce assez loin, An-Nair ?
Krill dit : Oy
Nilstilar dit : Voilà… Première étape franchie ! *sourit*
Krill regarde le marquis : Et c'est quoi la deuxième étape ?
Nilstilar sort une bouilloire de son sac et la remplit d'eau des Lacs
Nilstilar dit : Réponse en actes, An-Nair : 2°étape franchie !
Krill dit : C'est bien compliqué tout ça
Haokan dit : Faire chauffer l'eau…
Krill dit : Pour la byrh, il suffit de remplir une chope
Haokan dit : C'est plus de cérémonial que de commander une bhyr, yui.
Haokan aime ça
Nilstilar pose la bouilloire sur le feu flambant et s'assied en attendant le frémissement.
Krill lève les yeux au ciel et attaque une nouvelle byrh
Krill murmure dans ses couettes : Toujours à se compliquer la vie…
Haokan ferme les yeux, travaillant à retrouver sa sérénité dans ce cadre presque parfait
Nilstilar dit : Détromper vous, An-Nair : comme tous les rituels celui ci la simplifie, l'épure, au contraire.
Nilstilar dit : Elle en devient plus sereine, la vie.
Krill n'en croit pas un mot : C'est un truc d'ambassadeur, c'est ça ?
Nilstilar sort quelques feuille recroquevillées de chaï de son sac, et se lève pour les jeter dans l'eau frémissante avant de se rasseoir.
Krill observe et essaie de voir comment ça simplifie la vie tout ça
Nilstilar dit : Nec. An-Nair. C'est un cérémonial appris auprès d'une Miko depuis Illuminée… *nostalgique*
Krill lève les yeux au ciel : Un truc de Zoraï… Pffff…
Krill secoue la tête et se ressert une byrh
Krill dit : Enfin, ça lui fera sûrement plus de bien qu'une byrh, vu qu'il est Zoraï
Krill montre Haokan
Haokan dit : Yui…
Haokan sourit avec douceur : je me sens déjà mieux.
Krill grommelle sous ses couettes, et se console en se disant que ça lui fera plus de byrh
Nilstilar sors deux bol d'ambre de son sac, en tend un à Haokan et pose le sien près de lui avant de se lever à nouveau pour saisir la bouilloire.
Haokan prend le bol, remerciant Nilstilar d'un mouvement du masque
Nilstilar dit : Votre bol, Kito ?
Haokan tend son bol pour avoir du thé : ari'kami
Nilstilar verse le chaï dans le bol tendu et dit :
Nilstilar dit : J'ai ajouté une étape, Haokan Kito. Ne buvez pas immédiatement !
Haokan est intrigué
Haokan dit : Une étape ? C'est à dire ?
Nilstilar dit : En effet j'ai partagé hier un chaï avec deux matisses et un fyros. Et une des matisses a proposé d'ajouter une fleur de fragaria au chaÏ. Ce que nous avons accepté.
Krill tend l'oreille à cette histoire de Fyros qui boit du chaï, et en plus avec des Matisses…
Nilstilar dit : Et nous avons bien fait !
Haokan est curieux de goûter
Krill dit : Ah bon ? Ça fait quoi ?
Nilstilar sortant un petite fleur de son sac et la pose délicatement à la surface du liquide dans le bol d'Haokan.
Krill croit se souvenir que les yubos raffolent de ce truc, et quand on voit le comportement des yubos…
Nilstilar dit : Ça donne un petite pointe sucrée, très agréable, au breuvage.
Krill est déçue : Pfff… Même pas drôle…
Nilstilar termine en remplissant son bol et en y posant une autre fleur.
Krill préfère se servir une autre byrh au tonneau
Nilstilar s'assied pour de bon et commence de humer son bol.
Haokan regarde la fleur danser dans son chaï
Haokan dit : C'est zoli.
Nilstilar dit : Désolé, An-Nair. Je ne puis toujours faire le clown. C'est fatiguant ! Vous le savez bien, d'ailleurs :-)
Krill dit : An. Je n'ai jamais remarqué. Mais c'est peut-être pas trop compatible avec le boulot d'ambassadeur
Haokan n'a pas souvenir d'avoir vu un ambassadeur clownesque
Haokan boit une gorgée
Nilstilar fait un signe à Crusher.
Haokan dit : C'est vrai que c'est bon.
Nilstilar dit : *opine*
Haokan repousse ses mauvais souvenirs dans un coin, se concentrant sur ce bol
Nilstilar dit : Je ne dirais pas ça, An-Nair. Au contraire. Dans les réunions diplomatiques, un clown détend opportunément l'atmosphère, je trouve.
Krill n'en sait rien, vu qu'elle ne met pas les couettes dans les réunions diplomatiques
Krill dit : Si vous l'dites
Haokan jette tout de même un regard à l'entrée de FH, un peu inquiet, avant de se reconcentrer sur le chaï
Nilstilar dit : Vous semblez inquiet, Haokan Kito… Je me trompe ?
Haokan dit : Hum ? Heu…
Haokan dit : C'est idiot. Elle ne va pas venir ici.
Haokan soupire, se remettant à penser aux suites à donner à l'affaire
Nilstilar dit : Elle ? Une Miko que vous craignez… Votre mère peut-être ?
Krill picole joyeusement, et n'écoute plus les deux homins que d'une oreille
Haokan dit : Ho toub… j'avais pas pensé à ça… je vais devoir retourner voir ma mère plus tôt que prévu
Haokan semble soudain vraiment inquiet
Haokan dit : et trouver où la mettre à l'abri aussi… mais le Nexus est trop agité à présent…
Haokan dit : Krill, pense-tu que les Rangers pourraient accueillir et cacher quelqu'un comme ma mère, durant un long moment ?
Nilstilar dit : Ah ! Je pensais qu'elle avait démanagé, depuis le temps : le tremblement d'Écorce ne date pas d'hier !
Haokan dit : Elle a déménagé, Ser. Elle est retournée habiter à Jen Laï.
Krill lève le nez de sa chope : Hein ? Cacher quelqu'un ?
Haokan dit : Mais elle ne va pas pouvoir y rester.
Krill dit : Probablement. Je crois qu'ils avaient caché… je ne sais plus son nom…
Nilstilar stupéfait : C'est à ce point, Haokan Kito ?
Krill dit : Après le laï-le ban d'Ezek
Haokan hoche le masque
Krill dit : Faudrait demander au nouveau guide
Haokan dit : Mais je ne veux pas que ça s'ébruite trop. À l'époque, les antekamis étaient liés aux maraudeurs, et ça n'a pas du trop changer.
Haokan dit : Tu pourrais demander pour moi, Krill ?
Haokan dit : Discrètement ?
Krill dit : Euh… Je peux demander…
Haokan dit : enfin, pour ma mère. Moi, je n'ai pas besoin de me cacher.
Krill dit : Pour la discrétion…
Krill montre le bar tout autour
Krill dit : Fallait peut-être y penser avant
Krill dit : Mais okal
Haokan ne voit que des gens de confiance au bar
Nilstilar dit : Hum… J'y ai vu passer un mercenaire à l'instant, quand même.
Krill fait un nœud à sa couette pour s'en souvenir
Haokan n'avait pas vu et semble encore plus inquiet
Haokan dit : Ukio, donc pas les rangers…
Haokan dit : Humpf…
Haokan dit : Je me débrouillerais.
Krill défait le nœud à sa couette
Krill dit : Comme tu veux
Haokan regarde le mercenaire d'un œil noir, persuadé qu'il est capable de vendre des homins pour quelques dappers
Haokan soupire et reprend une gorgée de chaï
Nilstilar dit : Notez, à l'occasion, combien le Bar d'Yrkanis, malgré ses nombreux défaut, assure une bonne confidentialité, lui.
Haokan dit : Ha ? Je n'y suis jamais allé.
Krill rigole : Je ne l'avais jamais vu comme ça, mais oy, probablement
Haokan regarde Nilstilar d'un air songeur
Nilstilar dit : Pour moi, en fait, je ne le fréquente que lorsque j'ai besoin de discuter à l'abirs des oreilles indiscrètes. Mais je peux vous le faire découvrir, à l'occasion, Haokan Kito.
Haokan hoche le masque
Krill se demande ce que les deux homins veulent faire à l'abri des oreilles indiscrettes
Haokan dit : Je vous enverrais un izam. Il ne faut pas trop tarder
Haokan dit : J'aurais dû… Ha, je serais moins idiot la prochaine fois.
Nilstilar dit : Pardon ?
Haokan dit : Guzu, c'est vrai que vous n'avez pas toute l'histoire
Haokan a un sourit contrit : j'ai déjà raconté ça à Krill, mais vous êtes arrivé après
Krill a effectivement déjà entendu l'histoire, par morceaux, et se cale donc avec sa réserve de byrh
Krill dit : Je vous le résume, et puis vous lui demanderez les détails
Nilstilar dit : Fila, An-Nair.
Haokan cherchait ses mots, et se demande comment Krill va présenter ça
Krill dit : Il a croisé une Antekami Kaze. Il est persuadé qu'il aurait du la traduire en justice. Ou la tuer définitivement. Ou je ne sais quoi
Krill dit : Mais il l'a juste tuée un peu. Et après il l'a relevée
Krill dit : Donc il est persuadé qu'il a commis un immonde péché contre l'équilibre
Krill dit : Qui a l'air d'être au moins aussi important que Ma-Duk
Krill dit : Par contre, je ne vois pas le rapport avec sa mère
Krill dit : Voilà
Haokan dit : C'est… une façon de résumer ça, yui.
Krill dit : (Et sur ce, je vais dormir avant de m'effondrer. Lorandoy à tous les deux)
Haokan dit : (bonne nuit Krill !)

En tête à tête (dans un lieu public)

Haokan soupire
Nilstilar dit : Lorandoy, An-Nair
Haokan dit : J'ai donc été idiot de ne pas profiter de l'occasion pour ficeler cette Antekami et l'amener à la Théocratie, Ser.
Haokan dit : Sur le moment, je ne sais pas ce qui m'a pris…
Haokan baisse le masque, honteux
Haokan dit : Mais je n'ai pas pensé qu'en la laissant libre et en vie, elle pouvait se retourner contre ma mère.
Nilstilar dit : Je connais mal les devoir des Zoraï envers la Théocratie, et encore moins ceux des Kamistes envers la Théocratie, Kito
Nilstilar dit : Mais je vous conjure de ne pas sentir coupable, ou honteux, de ces actes.
Haokan dit : Je ne suis pas Initié, donc en théorie, je n'ai pas vraiment d'obligations envers la Théocratie. Par contre, en tant que Kamiste, je me suis engagé à combattre la goo et ceux qui la manipulent.
Haokan dit : Et, au delà de ça…
Haokan dit : J'ai une dette familiale.
Nilstilar mesure, à ces paroles, la chance qu'il a d'être orphelin.
Haokan dit : Je devrais passer mon temps à trouver comment détruire les antekamis et les maraudeurs. Et pour faire bonne mesure, appliquer ça aussi à quelques autres bandits.
Haokan dit : Et au lieu de ça, j'ai relevé et laissé partir cette homine.
Nilstilar dit : Mais, Kito, c'est tâche surhomine, ça !
Haokan se sent terriblement coupable
Haokan dit : C'est pour ça que je suis né, Ser. C'est mon destin.
Nilstilar dit : Pour moi, je vois seulement que vous avez épargné une vie.
Haokan dit : Et mis en danger d'autres vies.
Nilstilar dit : Et c'est tout à votre honneur.
Haokan trouve le poids du destin lourd à porter
Nilstilar dit : Qu'en savez-vous ? Peut-être votre mansuétude aura-t-elle fait réfléchir l'homin épargné.
Haokan a un doute, mais prend le temps de considérer l'option
Nilstilar dit : De fait, pour ce que connais d'Atys, le fanatisme meurtrier n'est pas si répandu.
Nilstilar dit : Et je ne connais guère d'homine qui ne soit, un jour ou l'autre, travaillé par le doute.
Nilstilar dit : *homin(e)
Haokan dit : Quand j'étais petit, ma mère me répétait que nul ne nait mauvais. Mais qu'à force d'emprunter le même mauvais chemin, il devient difficile de sortir des ornières qu'on a creusé.
Haokan dit : La vérité, Ser… c'est que même une fois que j'ai compris ce que cette homine était, je n'avais pas envie de me battre avec elle
Haokan dit : alors qu'elle ne demandait que ça
Haokan dit : j'avais envie de comprendre sa vision du monde.
Haokan dit : Je suis vraiment le pire kamiste au monde…
Nilstilar dit : Ça aussi, c'est tout à votre honneur ! J'ai toujours pensé que vous feriez ambassdeur parfait :-)
Haokan secoue le masque : il n'y a rien dont je puisse être l'ambassadeur
Haokan dit : Ambassadeur des larmes et des doutes… ça serait un drôle de titre.
Nilstilar dit : Peut-être, mais cet intérêt pour les pensées des autres, je le partage. Et je pense qu'il est à l'origine de ma propre vocation.
Haokan a un sourire triste : vous savez le pire ?
Nilstilar dit : Pas encore, Kito…
Haokan dit : J'espérais éviter ma mère quelques temps après la discussion kamiste de l'autre jour… Là, je suis obligé d'aller la voir plus tôt que prévu, alors qu'elle a encore en tête toutes les hérésies qu'on a raconté
Haokan dit : et finalement c'est ça qui m'est le plus pénible
Haokan dit : Mais je ne supporterais pas qu'une antekami s'attaque à elle. Elle a déjà tellement souffert.
Haokan baisse le masque : accomplir son devoir ne semble jamais être plaisant
Haokan rassemble son courage
Nilstilar dit : Heu… Vous n'aimez pas votre mère ? Où interprété-je mal votre dernier propos ?
Haokan dit : J'aime ma mère, plus que tout au monde. Mais…
Haokan dit : Elle est plus kamiste que moi et ne comprends pas que je ne m'épanouisse pas à répéter des mantras toute la journée, sans poser de questions
Haokan dit : il y a donc des moments où c'est plus confortable de rester un peu à distance
Nilstilar dit : La religion, encore et toujours. Qui conduit a ne s'intéresser qu'aux pensées d'une seule personne, autoproclamée prophète… *soupire*
Haokan hausse les épaules : Yui. Je n'ai pas trop le choix sur le sujet. Il faut faire avec et essayer de le faire aussi bien que possible
Haokan dit : j'ai une bonne marge de progression.
Haokan dit : Merci pour le chaï, Ser Nilstilar.
Haokan dit : Et merci pour votre présence
Haokan fait une révérence des plus courtoises à Nilstilar.
Haokan dit : Cela me donne de la force pour ce que j'ai à faire.
Nilstilar dit : Neis, Haokan Kito. Ce fut un plaisir.
Haokan cherche son chapelet de téléportation
Haokan dit : Mata yumé
Nilstilar dit : Deles necat
Nilstilar fait une révérence des plus courtoises à Haokan.

univers/ryzom/log/1ere_rencontre_giasuki_haokan.txt · Dernière modification: 10/10/2021 12:25 de Zatalyz