Outils du site

univers:ryzom:nikamidataleng:002_lettre_ii

Lettre II Corps Étranger

Chère Fleur Sauvage,

J’ai du mal à comprendre comment l’Étranger a failli à assurer ta sécurité, cela ne fait pas de sens. Je pense que ce qui m’enrage le plus c’est que je sais qu’à un moment l’Étranger a eu du renfort. Le Dragon de l’Ombre est puissant mais moins qu’on pourrait s’imaginer parfois. Elle est lente et son envergure la rend facile à repérer de loin. Alors pourquoi as-tu fini blessée? Lui-même prétend posséder une force spéciale mais je commence à comprendre que ce n’est qu’une façade pour cacher sa faiblesse. J’ai fini par aller voir le Dragon de l’Ombre dans sa tanière. Je lui ai interdit de t’approcher mais elle a éclaté de rire, et là quelque chose de terrible s’est produit. Elle m’a dit qu’elle savait. Pour la première fois, je me suis réellement sentie nue et vulnérable. J’aurais voulu disparaitre. Je ne sais pas de quel côté vient la trahison mais logiquement elle ne peut être dûe qu’à mon reflet lointain, celui qui se laisse bercer par les flots aqueux. Je ne comprends pas pourquoi elle a fait ça, mais c’est la deuxième fois qu’elle me fait le coup, cette fois-ci il n’y a plus d’excuses. Je ne sais pas si je vais avoir la force de me déraciner de moi-même, de me détacher de ce corps devenu étranger. Je regrette le temps où nous étions en symbiose, une seule tête, un seul cœur.

Taki Gami m’a réduit ma médication, il ne me trouvait pas suffisamment affûtée. Je sais qu’il pense que c’est pour mon bien, mais ça ne m’aide pas du tout.

Mata yumé.

Yétin du Vide

 Ce texte utilise le fair-use, soumis à la tolérance des ayants-droits

univers/ryzom/nikamidataleng/002_lettre_ii.txt · Dernière modification : 08/04/2022 23:11 de Krill Be'Luga