Outils du site

univers:autres:lemures:002

La libération

Autrefois, parmi le peuple des Lémures marchait le Soleil. Pour que tous le reconnaissent, il avait sur la poitrine un triangle d'argent, incrusté dans la peau. Sur son passage les cœurs chantaient et les âmes s'élevaient. Quand son épée retombait, les chaînes se brisaient.

Mais les démons étaient jaloux de sa force et complotèrent contre lui. Ils lui firent boire de skava, puis l'enfermèrent dans le firmament et nouèrent des sorts pour l'empêcher de revenir. Puis ils mirent au firmament les trois filles des Lunes, afin qu'elles l'empêchent de vouloir redescendre.

Quand le Soleil se réveilla, il vit sous lui la Terre défiler ; si loin était la Terre ! Il rentra en grande colère et voulu redescendre. Mais les sorts le blessèrent. Alors les filles des Lunes vinrent et le soignèrent : il admira leur beauté et la grâce de leur geste et les désira. Et il rit du piège des démon, qui s'avérait finalement un beau cadeau. Pourquoi redescendre, puisque le ciel offrait bien des combats aussi, et que les filles avaient la peau plus douce qu'une journée de printemps ? Mais il n'oublia pas que les démons avaient chercher à le tromper, et il n'oublia pas les chaînes des Lémures. Et il promit qu'un jour l'enfant des Lunes et du Soleil redescendrait sur Terre et se ferait connaitre par le même Signe que son père, et aurait au moins autant de pouvoir, et sans doute plus.

Notes : Les érudits ont relevés des incohérences dans ce conte, qui donne à penser que c'est une symbiose de plusieurs contes plus anciens, sans doute quelque chose sur un puissant guerrier, un autre sur la naissance du soleil et des lunes. Le “signe” du soleil aurait été un rond doré, et pourquoi aller parmi les Lémures, alors que ces derniers ont leur vue gêné par une trop grande lumière ? Comment les démons amenèrent les filles au ciel ?

univers/autres/lemures/002.txt · Dernière modification: 03/10/2017 13:57 (modification externe)